Get Adobe Flash player

 RAPPORT MORAL 2013, approuvé à l'unanimité à l'AG du 28 mars 2014

 

 Actions associatives ou initiatives individuelles ?

Le rapport moral de cette année sera plutôt sévère : les activités entreprises, les actions menées sont l’œuvre d’une toute petite poignée de personnes (cf rapport d’activités) et, pour la plupart , auraient pu être menées indépendamment de notre association. Beaucoup des actions n’auraient pu être entreprises sans le réseau FAFA et la double casquette de la présidente.

 Développer l’amitié franco-allemande comme base et ciment de l’Europe ne peut passer par la seule association Saxe-Bretagne. Il y a une bonne centaine d’associations franco-allemandes et comités de jumelage en Bretagne, dont un seul accompagne un jumelage avec une ville de Saxe. Ce jumelage en Guingamp et Aue marche très bien, il n’a plus besoin de notre association.

 

Des relations minimales avec l’association sœur en Saxe

Pour promouvoir le partenariat entre la Saxe et la Bretagne, une coopération étroite avec l’association sœur est nécessaire et on peut souhaiter l’organisation en commun de manifestations, d’échanges etc. Or, comme chez nous, l’association en Saxe repose sur les initiatives de peu de personnes. Le champ d’action à Dresde s’est réduit suite à l’abandon du volet culturel à l’Institut français de Dresde.

Cela prive notre ami Ingo Kolboom d’un partenaire précieux. Il compense par l’envoi de nombreuses « Eilmeldungen » à son réseau, mais l’organisation d’activités ou de manifestations se fait plus rare. Notons par ailleurs que notre association sœur favorise comme nous la connaissance et le rapprochement de la France en général en mettant l’accent sur la Bretagne quand le sujet s’y prête.

 

Une coopération peau de chagrin avec la Région Bretagne

En tant qu’association accompagnant le partenariat institutionnel de la région Bretagne avec le Land de Saxe, nous avons toujours souhaité être associés aux évènements et manifestations découlant du partenariat. Or, la dernière « mission » à laquelle nous avons été associés était l’accueil d’une délégation de parlementaires en juillet 2012 !

N’y a-t-il rien eu depuis ? Qu’est ce que la Région Bretagne attend-elle de nous ?

 

Réfléchir sur une orientation franco-allemande

Si la région souhaite renforcer l’Europe par le rapprochement franco-allemand, la meilleure connaissance mutuelle, l’amitié et l’échange entre les citoyens, elle devrait à notre sens s’appuyer sur le riche réseau des jumelages existant en Bretagne dont le partenariat avec la Saxe n’est qu’une composante.

Une réorientation dans ce sens satisferait d’ailleurs parfaitement les objectifs fixés par nos statuts (article 1).

 

Quel avenir pour notre association ?

Compte tenu de ces constats et réflexions, notre association se doit de poser la question de sa raison d’être. Certes, nous pouvons organiser des événements de type culturel comme nous l’avons fait encore cette année. Mais avons-nous besoin de l’ASB pour le faire ? L’avantage est de faire apparaître l’ASB en tant qu’acteur et de donner une (petite) visibilité à ce partenariat.

Mais si l’objectif principal est d’« œuvrer en faveur de l’amitié franco-allemande », l’ASB est-elle l’instrument approprié ?

Le moment semble venu de se poser cette question sans  a priori. En effet on n’organise pas des actions pour justifier une association, mais on crée l’association pour réaliser des objectifs.

J’invite donc l’AG à ouvrir la discussion sur ce sujet.

 

 Ulrike Huet -26/03/2014

 

pour les activité 2013, voir les archives 2013

Orientations

l'AG donne mission au bureau de prendre les mesures nécessaires pour assurer la reconversion de l'association face à  cette situation inquiétante.